Là où le temps se fige

de Mip Pava
Mon premier appareil était un appareil numérique.
Au fur et à mesure de ma pratique je me suis rendue compte que j’avais tendance à salir mes images,
quelque chose me manquait.
Cover là où le temps se fige

C’est ainsi que je me suis tournée vers l’argentique.

Là j’ai découvert un autre monde, un autre rapport à la photographie.
Les images qui apparaissent sur mes négatifs sont presque vivantes, elles ont une odeur particulière et elles sont uniques.

Chaque image est un trésor

Je travaille différemment et mon rapport au temps change. Je ne suis plus pressée, je regarde, j’observe,
la technique devient secondaire.

Mon rituel est toujours le même

Tout me plaît : les vieux appareils, le processus, le rendu, les couleurs, le noir et blanc, les odeurs, le noir,
la lumière rouge.
Enfermée dans ma chambre pour mettre le film en spire et ensuite développer ma pellicule, j’appréhende
toujours : est-ce que tout va bien se passer ? Les images seront elles bien là ?

Le temps s'est arrêté

Et puis les photographies se révèlent, les négatifs apparaissent et c’est comme si le temps s’était arrêté
sur ces bouts de films, Il s’y est figé pour l’éternité.

Accrochez des histoires…

Comme Père Castor, racontez à vos proches l'histoire de votre photographie préférée. En prime, la livraison est gratuite !
mise en situation mip Pava-galerie triangle Choisissez votre photographie coup de cœur

La photographe
Mip Pava

Un soupçon surnaturel, un brin mélancolique aussi, le travail de Mip Pava majoritairement argentique questionne sur la temporalité, l'enfance, notre monde ou notre réalité.
En savoir plus sur Mip Pava
Portrait Mip Pava- Galerie Triangle

Les autres séries de
Mip Pava

BEING

J’ai d’abord pensé que je voulais une fille, une manière de me rassurer, de me projeter.
Découvrir la série

La mémoire de l’intime

" Je ne sais pas quand cette série a commencé précisément, probablement pas à la première photo, je crois que tout cela remonte à bien plus loin, je crois que tout cela remonte à ma propre enfance."
Découvrir la série

Au royaume du Pélican

« Toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants. Mais peu d'entre elles s'en souviennent »
Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry
Découvrir la série

les séries des autres photographes de la galerie triangle

I’m not from here

Tout commence dans un avion, comme souvent. Ou dans un aéroport, on sait jamais. Ça fait du bruit, ça court, ça gueule. Des foules de gens serrés comme il n’en existe plus. Je cherche le vol pour Las Vegas, en me demandant bien ce qui m’a pris. Je viens te rejoindre.
Découvrir la série

Épris de froid

Les amis partent et s’éloignent. Mais les amitiés restent et il faut les suivre toujours un peu plus loin, dans cet espace magnifique qu’est le parc naturel des Bauges.
Découvrir la série