Accrochez des histoires. Suivez nous sur les réseaux

Suivez nous

Suivez nous

Soyez informés des dernières photographies publiées

[contact-form-7 id="2101" html_class="default"]

Search

Épris de froid

de Bastien Anguiano
Les amis partent et s’éloignent. Mais les amitiés restent et il faut les suivre toujours un peu plus loin, dans cet espace magnifique qu’est le parc naturel des Bauges.
Cover se nourrir du froid- bastien anguiano- galerie triangle

Sourire et prendre le temps

Se retrouver dans un nouvel environnement que l’on découvre sous un manteau de neige. Découvrir ce qui fait leur quotidien. Le partager. Se retrouver. Sourire et prendre le temps de se laisser le temps.

Trouver de l'apaisement

Le temps de sortir de nuit, laisser ses empreintes dans la neige, laisser ses empreintes dans le noir, laisser ses voix porter un peu plus loin que la forêt sombre et tranquille.

Se retrouver

Laisser le froid nous étourdir doucement et se laisse guider par ses envies. Se perdre, retrouver le chemin. Retrouver la chaleur du foyer. Se retrouver. Et laisser le froid, dehors, avec tout ce qu’il nous a offert de liberté.

Décorez votre intérieur avec des histoires…

Comme Père Castor, racontez à vos proches l'histoire de votre photographie préférée. En prime, la livraison est gratuite !
La cité ocre- mise en situation- Galerie Triangle Choisissez votre photographie coup de cœur

Le photographe
Bastien Anguiano

Son approche 100% argentique, la surimpression ou encore le noir et blanc, font du travail de Bastien un monde à part, où le temps s'est arrêté. L'ensemble est rempli de douceur, de souvenirs d'enfances, de songes et de rêves.
En savoir plus sur Bastien
Portrait Bastien anguiano- Galerie Triangle

Les autres séries de
Bastien Anguiano

Revenir

Revenir sur le lieu de vacances de mon enfance, à saint Rémy de Provence exactement, saisir des instantanés de vie, ceux de ma famille d'aujourd'hui, mêlés à mes propres souvenirs.
Découvrir la série

(Ré)assemblage de vie(s)

Pendant le confinement, avec ce nouveau rapport spatio-temporel qui s'imposait à nous, je me suis concentré sur ce qui m'entourait, avec comme limite géographique ces 1000 pas.
Découvrir la série

Mémoire diffuse

Cette série ne pouvait être que créée et produite dans le bassin de mes souvenirs les plus beaux, les plus denses, les plus vivants.
Découvrir la série

les séries des autres photographes de la galerie triangle

Marseille poussière

Casiers pourris, fourmilières mortes.
Acide, poussière, ascenseurs.
Quel étage ?
Bâtiment B
Ou je ne sais plus - tout pareil.
Répétition, mathématique - modernité.
Découvrir la série

Pendant que la mer monte

Ces visages blancs ... qu’ont-ils fait de leur expression ? Sont-ils attentifs à la course des chevaux ? Ou à la course de la mer répétée inlassablement ?
Un mouvement ondulatoire fait découvrir, en ses plis, des visages ahuris de pâleur, faces de théâtre cohabitant avec des silhouettes furtives.

Texte de Patrice Lumeau
Découvrir la série